Photo de printemps sur le Dessoubre

 

 

 

En cette période de printemps, un petit exemple de prolifération algale sur le Dessoubre (17 mai 2017). La gravière « blanche » a longtemps été à sec suite aux étiages, elle n’est donc pas recouverte d’algues (pas d’apports de polluants par les eaux…), ce sont bien des galets que l’on voit, c’est donc la couleur « normale » que l’on devrait aussi voir sur la partie droite où l’eau a coulé tout le printemps. Mais la partie droite est « noire »  car complètement colmatée par les algues: ce sont des algues qui lui donne cette couleur. Ambiance… Cette prolifération algale est due aux excédents en azote et phosphore et à la baisse de la capacité d’autoépuration des rivières (diminution des invertébrés (insectes et larves vivant au fond de la rivière).

Sur le même sujet, quelques infos supplémentaires dans 2 articles de ce site pour différencier mousses (« normales ») et algues (liées aux pollutions) et pour mieux comprendre les proliférations algales d’hiver.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je veux rester informé !

Pour recevoir les informations du collectif SOS Loue et Rivières Comtoises

Subscribe!