Lancement du Samu de l’Environnement Bourgogne Franche-Comté

Après un été assez désastreux pour les rivières comtoises, la rentrée permet de retrouver un peu de sourire avec une bonne nouvelle: la création d’un SAMU de l’Environnement en Bourgogne Franche-Comté avec un lancement officiel le 19 septembre à Ornans. Le SAMU de l’environnement, lancé initialement en Alsace, a pour vocation l’amélioration de la santé publique à travers l’amélioration de la santé environnementale en mettant en œuvre, pour les milieux naturels (eau, air et sol) une démarche innovante et scientifique visant à :

  • intervenir en urgence en cas de pollution ponctuelle,
  • démocratiser l’accès au diagnostic environnemental,
  • démocratiser les sciences de l’environnement au sens large pour faire connaître les enjeux à la population.
  • Développer son rôle d’information, de conseils et de recommandations auprès des entreprises, des administrations et du public .

Pour cela, le SAMU de l’environnement dispose d’un laboratoire mobile pour les analyses toxicologiques.

Cette démarche et ce projet s’inscrivent dans les suites des groupes « points noirs » qui recensent les sources de pollution des rivières. C’est aussi un projet important pour le Collectif SOS LRC qui le soutient et s’y associe pleinement.

Cette antenne à dominante franc-comtoise est un gros investissement en temps pour des bénévoles notamment Bruno Haëttel, membre du Collectif, qui porte ce projet de longue date. L’appui de Gérard Groubatch de FNE-Territoire de Belfort qui en sera le président, et de Manon Silvant (association REVIS) a été essentiel. Qu’ils soient ici vivement remerciés. Espérons qu’ils seront suivis d’autres bonnes volontés. Tous les soutiens humains et financiers sont le bienvenu pour permettre à cette structure de prendre son envol!

Ce SAMU n’empêchera malheureusement pas les pollutions dans l’immédiat mais il s’inscrit dans une démarche positive pour nos cours d’eau en sensibilisant les citoyens, en permettant avant tout le dialogue mais en mettant aussi la pression sur les pollueurs. Un certain nombre de choses qui devraient pourtant incomber à la puissance publique et aux élus, bien trop souvent défaillants.

Communiqué de presse: CP Naissance SamuE BFC en pdf

Lettre aux décideurs: Naissance SAMUE BFC. Lettre aux décideurs en pdf

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Retrouve dit :

    Encore une bonne initiative , mais j’ai peur que comme les précédentes cela ne soit pas suivi d’effet concernant la qualité des milieux . Je souhaite me tromper ,mais la situation ne cesse de se dégrader partout bon courage

  2. Daniel METHOT dit :

    Bravo !
    La situation catastrophique de nos rivières l’exige.
    Mais il faudrait aussi compléter ces analyses chimiques par des analyses bactériologiques.
    Daniel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je veux rester informé !

Pour recevoir les informations du collectif SOS Loue et Rivières Comtoises

Subscribe!