Arrachage de haie, casse-cailloux et herbicides : la réserve préfectorale de Glère en danger ?

Suite au signalement d’une sentinelle près de Glère, nous avons commencé une enquête. Casse-cailloux, arrachage de haies et herbicides, tels sont les faits qui nous on été rapportés. L’arrachage de haies est clairement visible, pour le reste, difficile d’en juger. En tous les cas, cette parcelle, communale de Glère, en plus d’être en zone Natura 2000, est située au bord d’un bras mort du Doubs classé en réserve préfectorale, ce qui retient évidemment l’attention du collectif SOS Loue et Rivières comtoises ! On reprend les faits.

Un arrachage de haie bien visible

C’est sur 250 à 300 mètres que la haie semble avoir été arrachée ici. L’utilisation d’herbicide est plus difficile à juger sur les photos mais nous a été remonté par un observateur local. Idem pour le passage du casse-cailloux, des photos de la parcelle avant seraient nécessaire pour évaluer l’importance des travaux réalisés. Dans le cas d’utilisation possible d’herbicides, la proximité avec le cours d’eau et le bras mort du Doubs est inquiétante.

Vue satellite

à gauche de l’image, en bas la parcelle concernée, le long du bras mort (facilement reconnaissable à sa teinte plus marron) du Doubs

Cet espace est également classé en zone Natura 2000 dans la grande zone « VALLÉES DU DESSOUBRE, DE LA RÉVEROTTE ET DU DOUBS » Voir la carte ici ==> https://inpn.mnhn.fr/viewer-carto/espaces/I098FR4301298

Extrait de l’arrêté préfectoral pour 2020

Plusieurs zones sont classées en réserve permanente à Glère. La liste ci-dessous :

Extrait de l’arrêté préfectoral pour l’année 2020
source : http://federation-peche-doubs.org/wp-content/uploads/ARP-2020.pdf

D’autres faits dans le périmètre

On nous a également signalé, dans le même périmètre de Glère, des épandages de lisiers ne respectant pas les distances avec le cours d’eau ainsi que des pulvérisations trop proches également des cours d’eau.

Nous allons contacter la mairie de Glère ainsi que les autorités compétentes pour essayer de comprendre et vérifier la régularité des faits constatés. Nous vous tiendrons informés. Notre but est de protéger les cours d’eau de TOUTES les atteintes dont ils peuvent être victimes. Les cours d’eau ne peuvent se défendre seuls, nous devons être vigilants pour eux ! Soutenez-nous.


Puisque vous êtes ici…, le collectif SOS Loue et Rivières Comtoises a besoin de moyens pour pouvoir réaliser ses actions et pour vous tenir informés.  Cliquez ici pour nous SOUTENIR — cela ne prend qu’une minuteOn a besoin de vous ! Merci !

2 commentaires sur “Arrachage de haie, casse-cailloux et herbicides : la réserve préfectorale de Glère en danger ?”

  1. il faut faire des procès.
    Pas n’importe comment …
    les rivières de FRANCHE-COMTE doivent avoir leur AVOCAT SPECIALISE.
    Qui saura aussi médiatiser .
    Choisir un vrai spécialiste de l’environnement .
    UN seul avocat qui doit devenir la bête noire des pollueurs.
    Un bon avocat ,ça se paye bien ,mais ça rapporte beaucoup plus.
    au début, il aura contre lui ,toute la filière COMTE.
    Puis les choses s’infléchiront …
    les budgets de l’OFB doivent contribuer au coût de ces procès.
    les budgets des fédérations de pêche aussi.
    Tous les « utilisateurs » de la rivière…
    Même les kayakistes,devront contribuer.

    1. Idem, on est d’accord, au lieu de financer le tour de France, la fédé pêche ferait mieux de financer un avocat teigneux accrocheur et compétant .
      Un avocat et un bon médiateur pour dialoguer avec les agriculteurs, il faut réprimer fortement mais aussi parler, parler, convaincre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.