Avant l’arrivée des lisiers

Pour cette fin de semaine, on vous propose 2 superbes petites vidéos tournées sur le Doubs Franco-Suisse par Patrice Malavaux.

Frayères d’ombres

La première vidéo concerne la fraye des ombres sur Goumois où vous pourrez assister à un ballet extraordinaire de ces poissons poussés par leur instinct de reproduction sur un substrat magnifique.

Dans quelques jours ces gravières seront toute noires et les premières algues vont apparaître suite à l’arrivée des nitrates principalement issus de l’utilisation excédentaire des lisiers sur les plateaux karstiques.

Truitelles

La deuxième vidéo montre les premiers jours de vie de quelques truitelles dans les cailloux de bordures. Ces instants sont magiques sachant que ces petits alevins devront affronter aussi la pollution et que la plupart vont mourir par manque de nourriture. Ceci dû à l’usage intensif des pesticides et insecticides utilisés principalement dans l’agriculture et la sylviculture qui anéanti les invertébrés et la microfaune aquatique. 

Ces 2 vidéos rappellent l’importance des propositions du collectif SOS/LRC pour que les rivières retrouvent simplement la vie et ne soient plus des cloaques nauséabonds.


Puisque vous êtes ici… nous avons un message pour vous ! Les rivières comtoises meurent en silence, nous devons réagir. Le collectif SOS LRC s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu. Pour cela, nous avons besoin de votre soutien.  Même pour 1 €, vous pouvez SOUTENIR ou adhérer au collectif SOS LRC en cliquant ICI. Merci.

3 commentaires sur “Avant l’arrivée des lisiers”

  1. Merci pour ces belles images. Cela donne d’autant plus de motivation à bien traiter les eaux des stations d’épuration du secteur !

  2. bonsoir chez nous dans l orne sur l huisne le lisier à de jas fais mal ce sont les agriculteur « propre et respectueux de l environnement qui nous refile de la merde dans tous les sens » et comme tous le monde est confiné personne ne vois rien

  3. bonjour
    effectivement sur l’avre vers montigny nous avons été gatés car nos amis agriculteurs se sont précipités pour balancer leurs saloperies sur 2 jours certainement de peur de rester confinés !!
    il faut faire cesser ce type de comportement et engager des actions en justice pour agir sur leur portefeuille! pas de pitié pour les gros céréaliers pollueurs il faut aider les petits mais taxer les gros !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.