Crise de l’eau, répartition des besoins en agriculture

Benoît Biteau est paysan agronome et député européen. Il vient de rédiger une intéressante note technique (en bas de cet article) sur l’irrigation et le stockage de l’eau à partir des problèmes rencontrés pour l’irrigation en Poitou-Charentes. Cette note technique est utile au delà de cette seule région qui n’est pas la seule à connaître ce genre de problèmes de gestion de l’eau.

« Puiser l’eau souterraine de qualité pour la stocker en surface et la rendre disponible pour soutenir le modèle agricole qui détraque le climat, dévaste les biodiversités sauvages et domestiques, et notre santé, en produisant à grand renfort d’irrigation, de pesticides et d’engrais de synthèse, n’est que fausse bonne idée et fuite en avant.
L’eau est patrimoine commun de l’humanité. Le respect de cette ressource et l’obligation de son partage équitable, devient désormais une urgence absolue. »

Benoit Biteau sur Facebook le 3 juin 2020

L’analyse est faite autour de la politique de prélèvements pratiqués depuis 30 ans et des conséquences négatives sur les nappes et les rivières.

Des propositions concrètes sont faites par Benoit Biteau : celles d’une nouvelle approche qui respecte la Lema (loi sur l’eau et les milieux aquatiques) en encourageant

  • un partage équitable entre agriculteurs,
  • une adaptation des besoins agricoles aux potentiels réellement disponibles
  • une gestion pilotée par les Commissions Locales de l’Eau (CLE) encadrées par les SAGE (Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux) et non plus par les OUGC (Organisme Unique de Gestion Collective de l’eau pour l’irrigation …contrôlés par les chambres d’agriculture)
  • des règles de conditionnalités pour la séquestration du carbone par les sols agricoles portant sur « l’augmentation chaque année de 4/1000 de taux de matière organique des sols » pour contribuer à réduire nos émissions de CO2

Cet ensemble constitue une  remarquable  base de travail applicable à toutes les régions. 

La problématique transposée à notre région

 L’irrigation concerne plusieurs régions de la Franche-Comté dont la basse Loue (qui a bénéficié d’aides européennes pour accentuer ses prélèvements d’eau lors de l’arrêt des productions de betteraves sucrières).

La rapide évolution du réchauffement climatique et les baisses de débit des rivières nous obligent à repenser les pratiques culturales et à anticiper les pénuries d’eau.  

Au moment où les CLE (Commissions Locales de l’Eau) doivent travailler à la révision des SAGE(s), cette contribution  nous paraît utile à connaître .

Note Technique sur l’irrigation et le stockage de l’eau

Pour télécharger le document pdf de 6 pages présenté ci-dessous, cliquer ici.

note-technique-stockage-de-l-eau-irrigation-benoit-biteau


Puisque vous êtes ici…

Même pour 1 €, vous pouvez SOUTENIR le collectif SOS LRC — et cela ne prend qu’une minute, en cliquant ICI. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.