Épandage des pesticides : les préfets doivent protéger les riverains, pas aggraver la situation !

⇨ Alors que les paiements des aides à la transition en agriculture biologique ont un retard de 3 ans,

⇨ Alors que les objectifs du plan Ambition BIO 2022 ne seront pas atteints : Agriculture bio : un rapport du Sénat accuse l’Etat de « filouterie » et de « faire de la com’ »

⇨ Alors que des études montrent que la pollution de l’air par les pesticides et les émissions de gaz Ammoniac dues aux épandages agricoles sont des facteurs aggravants de contamination par le Covid-19 : Pollution de l’air et Covid-19 : un mélange explosif pour la santé ?

⇨ Alors que l’Anses vient de décider de « réévaluer les risques des produits à base des substances…. » de plusieurs pesticides (source),

⇨⇨ Il est scandaleux que l’Etat est abaissé les distances de protection des habitations et laisse aux préfets l’initiative d’appliquer ces mesures en pleine épidémie de Covid !!!!


La réduction des distances de sécurité était-elle d’une urgente nécessité en ces temps de crise sanitaire ?

Collectif 89 Action Citoyenne OGM-Pesticides : CONFINÉS et POLLUÉS : la double peine

Interpellez les préfets !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.