Scandale Lactalis : la Franche-Comté aussi concernée

Le média indépendant Disclose a missionné quatre journalistes pendant un an afin de mener une longue enquête sur le groupe Lactalis. Les faits révélés, de l’ordre du scandale à grande échelle, sont à retrouver sur un site dédié en cliquant ici.

Cette affaire nationale n’est pas sans rappeler les différents dysfonctionnements des STEP de fromageries locales (Doubs et Jura notamment) que notre collectif a pu relayer, en particulier en début de cette année 2020.

L’affaire LACTALIS

Nous vous conseillons particulièrement le visionnage de cette vidéo, issue de cette enquête, en cliquant sur le lien suivant ==> VIDEO. Lactalis au-dessus des lois ?

On notera, entre autres informations issues de cette vidéo, ce témoignage de Jean-Paul Doron, Vice-président de la fédération Nationale de Pêche :

« Heureusement qu’il y a des pêcheurs au bord des rivières, car nous sommes des vrais lanceurs d’alerte aujourd’hui, et peut-être même les seuls aujourd’hui. »

Et également ce témoignage, inquiétant, d’un inspecteur de l’environnement :

« La plupart des autosurveillances industrielles qui sont transmises à la DREAL ne sont jamais vérifiées. 1 600 agents sont chargés de contrôler quelque 500 000 ICPE par an, soit  un seul inspecteur pour plus de 300 sites. Souvent, les préfets estiment que nos mesures de coercition administrative portent atteinte à l’économie… Ils estiment donc qu’il est préférable de porter atteinte à l’environnement. »

Et enfin, le témoignage visible dans la vidéo plus haut, de l’actuelle ministre de la transition écologique, Barbara Pompili :

« C’est pour cela que sur des petites non-conformités n’ayant pas d’incidence notable sur l’environnement il peut y avoir des moments où on se dit : là, ça peut passer parce que ce n’est pas grave.

Ce qu’il faut entendre par là, c’est que sans mortalité de poissons, les pollueurs ne sont que très rarement inquiétés. En quelque sorte, les poissons servent de variable d’ajustement, de sentinelles vivantes qu’on sacrifie sur l’autel de l’économie.

Et pourtant, quand il y a mortalité massive de poissons, ne peut-on pas dire qu’il est déjà trop tard ?

Les cas en Franche-Comté

Pour en savoir plus sur les entreprises concernées en Franche-Comté, voir cet article de Sparse ==> AFFAIRE LACTALIS : DEUX USINES DE BFC FONT PARTIE DES CANCRES QUI POLLUENT

Source : site de Disclose

2 commentaires sur “Scandale Lactalis : la Franche-Comté aussi concernée”

  1. Merci tout d’abord pour le combat que vous menez en Franche-Comté et que je ne manque pas de suivre… c’est là où l’engagement bénévole en qualité de pêcheur prend racine, sens et force.
    Vous avez relayé le dossier de cet industriel de l’agroalimentaire, 1er groupe mondial laitier, et fait état d’une de mes interventions, ce dont je vous remercie.
    En effet, certains pêcheurs sont souvent plus enclins à critiquer les instances nationales et leurs bénévoles.
    A titre personnel et après visionnage du reportage, j’ai juste un regret et déplorer que mon propos conclusif ne soit pas passer, je vous le livre : « Nous sommes confrontés à un industriel, plus préoccupé par la rémunération de ses actionnaires que par la préservation de l’environnement, la santé publique et la satisfaction de ses obligations réglementaires ! »

  2. Il ne semble pas y avoir d’actionnaires autres que les membres de la Famille Besnier chez Lactalis. Dans ce cas précis, la pression des actionnaires devient potentiellement nulle et seul, l’appât du gain et l’enrichissement personnel génèrent ce dédain de l’environnement mais aussi de l’ensemble de la population.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.