Le collectif SOS LRC conteste auprès du préfet le « bon » état des rivières comtoises

Il nous a semblé important de faire suite à notre article Les plus belles rivières du Doubs vont-elles mourir en « bon état » ?

Après plusieurs semaines de travail réalisé par les membres du collectif SOS Loue et Rivières Comtoises, voici le courrier de 60 pages adressé à Mr le Préfet coordonnateur de bassin Rhône Méditerranée Corse (RMC), bassin dont les rivières comtoises dépendent.

Ce courrier est co-signé par le collectif SOS Loue et Rivières Comtoises, FNE Bourgogne Franche-Comté, FNE 25-90 et ANPER-TOS.

Rappel des faits

Le dernier classement publié par l’agence de l’eau RMC classe notamment le Dessoubre, la Loue, le Cusancin, la Brême, le Lison ainsi que le Doubs Franco-Suisse comme étant des « cours d’eau en bon état » ! Comment ne pas réagir à de tels propos ?

Extrait de la présentation de l’Agence de l’eau, lors de la conférence départementale du 9 octobre 2020. Nous avons ajouté le nom de certaines rivières pour plus de lisibilité du graphique. Ce document est accessible publiquement en suivant ce lien.

Les sujets abordés

C’est pourquoi, deux éléments importants sont abordés dans le courrier envoyé au préfet coordonnateur de bassin :

+ D’une part le rappel de la dégradation de l’état des rivières comtoises et donc la contestation de l’état « affiché publiquement » comme étant bon pour ces masses d’eau.

+ D’autre part, la demande de Classement de ces bassins versants en ZONES VULNÉRABLES NITRATES, pour des raisons évidentes, présentées dans le courrier.

Une copie de ce courrier a été transmise d’une part à Mme La Ministre de la Transition Écologique ainsi qu’au président de la commission européenne de l’environnement.

Vous pouvez prendre connaissance de ces documents ci-dessous.

Courrier-Coordinateur-de-bassin-RMC

Courrier-à-la-ministre

Président-de-la-commission-européenne-de-lenvironnementpdf

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.