La mort du Cusancin

Christophe, membre du collectif SOS LRC, est avant tout un amoureux de sa rivière. Il nous partage ici ses tristes photos prises ces dernières semaines sur le Cusancin et ce texte émouvant.

Pour faire défiler les photos, cliquez sur les flèches sur les côtés de l’image. Si cela ne fonctionne pas, vous pouvez retrouver toutes les photos en cliquant ici.

Alerte disparition du Cusancin , petite rivière située vers Ponts-les-Moulins dans le Doubs

Les Ombres se déplaçant en banc , envoyaient de grands reflets bleu turquoise dans l’eau. Aujourd’hui décimées par l’hydropisie , pleines de mycoses, où sont passées les belles truites au reflet nacré ? Pollution, reproduction très faible ou surpêche ?

Etant enfant , l’éclosion de grandes perles étaient une véritable féerie , elles s’accrochaient dans les cheveux sur les habits. Aujourd’hui où sont-elles passées ?

Les ruissellements d’épandage de lisiers de l’agriculture intensive, le pompage de milliers de mètre-cube d’eau pour arroser, sècheresse oblige, tout cela déstabilise et détruit tout. Les rejets des fromageries et autres industries contribuent également à la mort sûre et lente de notre belle rivière qu’est le Cusancin.

Où est passée notre belle flore et faune, insectes et tout ce qui contribue à un équilibre sûr et pérenne de notre rivière ? Sans oublier que cette vallée touristique attire nombre de pêcheurs, visiteurs, campeurs . Je lance un cri d’alerte pour que des budgets des aides pour une meilleure préservation de notre belle rivière. Qu’allons nous laisser aux futurs générations ?
Pour le plaisir de la pêche mais surtout l’observation de la biodiversité, de l’éco-système, de tout ce qui contribue à l’équilibre de la vie d’une rivière !

Eh oui elle vit cette rivière , et on est en train de la tuer petit à petit ! Alors réagissez, revoyez vos comportements, filtrez vos rejets nocifs , préservez la qualité de notre beau Cusancin. Depuis trente ans , j’observe une véritable catastrophe alors Réagissons !

Les belles demoiselles bleues viendront elles encore vous charrier de leurs ballets ?


Puisque vous êtes ici…, le collectif SOS Loue et Rivières Comtoises a besoin de moyens pour pouvoir réaliser ses actions et pour vous tenir informés.  Cliquez ici pour nous SOUTENIR — cela ne prend qu’une minuteOn a besoin de vous ! Merci !

3 commentaires sur “La mort du Cusancin”

  1. Catastrophe…
    Quand on a connu ce merveilleux bijou, on se demande combien de temps faudra-t-il encore attendre avant que l’homme au sens large, et nos dirigeants au sens restreint, adoptent non pas les mesures, mais le changement complet de direction nécessaire?
    Mais en fait ce sont nous autres citoyens qui sommes responsables de cet aveuglement.
    Car nous sommes devenus trop dépendants de nos mauvaises habitudes.
    On croit même à la croissance verte, c’est tout dire ! Quel pléonasme !
    Le meilleur service que l’homme peut rendre à la planète est de disparaître au plus vite.
    On en prend le chemin.
    Moi le premier !

  2. Des cours d’eaux devenus les tristes miroirs de l’inconscience des hommes. Il se murmure pourtant à la naissance d’une goutte d’eau, à la source de notre vie ou à celle d’un ruisseau que : L’ Eau c’est la Vie !

  3. On a tous vu , nous autres passionnés qui avons passé notre vie dehors , les milieux se dégrader , vitesse grand V . J’ai 62 ans dans trois semaines , ne suis pas encore un vieillard mais ai vu tout ça avec une infinie tristesse . J’avais tout jeune choisi une vie qui me permettrait de vivre mes passions , chasse et pêche . Pêche truite , mouche , né à Lyon mais n’ayant jamais passé un weekend en ville , au bord des rivières de mars à fin aout , dans les bois à la chasse de septembre à fin février . J’ai connu Goumois en 74 ou 75 , suis venu y habiter quelques années , de 97 à 2002 , et suis parti vers le sud . Ai toujours résidé près des grandes rivières , l’Ain dans le Haut Bugey 10 ans , le Haut Doubs 5 ans , et depuis 18 ans le Tarn en bas des gorges , limite Lozère . Le Tarn est encore aussi propre que l’était le Doubs franco suisse dans les années 80 , il y a 40 ans donc , mais tout est « parti en morceaux » quand même … Je ne pêche quasi plus , paie un permis pour la nostalgie , manger deux ou trois fois des truites .
    Le capitalisme est en train de tout tuer sur la planète , réveillez vous . Tous , au lieu de vous empiffrer toujours plus , de fuir ceux qui parlent de décroissance , de ne penser qu’à avoir toujours plus de biens , d’équipements modernes . Je vous écris de mon ordi , c’est le modernisme , mais on est en train de tous en crever …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.