Chalezeule : problème réglé ?

Suite à l’épisode de pollution du Doubs au niveau de l’entrée de Chalezeule au lieudit l’Abreuvoir ayant eu lieu en début du mois de juin (notre article ici), nous venons de recevoir une réponse du maire de Chalezeule. Celui-ci nous indique avoir pris contact, suite à notre mail, avec la direction Eau-Assainissement de Grand Besançon Métropole afin de pouvoir comprendre cet épisode de pollution. Le maire de Chalezeule nous rappelle également qu’un même type de problème avait été signalé il y a quelques années et que la cause avérée était un bouchon sur une canalisation d’eaux pluviales dans la zone d’activités.

Explication du Grand Besançon

Dans les faits, il s’agit d’un défaut au niveau des pompes du poste et non d’une obstruction de la canalisation. Le défaut a dû avoir lieu le week-end pour une raison encore indéterminé. Il n’y a pas eu d’alarme au niveau du système de télégestion. Aussi, le défaut a été constaté et la solution apportée le mardi suivant, à l’occasion d’une tournée régulière des équipes sur site. La police de l’eau a été informée jeudi de l’ensemble des éléments. Le Grand Besançon Métropole indique qu’une analyse est en cours pour comprendre le défaut d’alarme.

Réaction du collectif

Nous ne manquerons pas, la prochaine fois, d’alerter plus rapidement le Grand Besançon compte tenu de leur réactivité. Si nous avions transmis l’information plus tôt, cela aurait certainement permis de réguler plus rapidement cette pollution. Mais pour cela :

Nous avons besoin de vous pour :

  1. Être les yeux et les oreilles du collectif sur le terrain
  2. Prévenir rapidement de tous les déversements suspects dont vous seriez témoins par mail info@soslrc.com
  3. Adhérer au collectif et nous soutenir financièrement afin que nous puissions traiter plus rapidement et efficacement les nombreux dossiers que nous recevons. Aujourd’hui, le collectif repose sur du bénévolat à 99%, cela ne suffit plus !

Votre don ouvre droit à une réduction d’impôt égale à 66 % du montant des sommes versées, dans la limite de 20% de votre revenu imposable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.