Action à Port-Lesney – Revue de presse

Vous l’avez peut-être manquée ; une action s’est déroulée ce dimanche à Port-Lesney pour manifester contre la pollution de la Loue. On revient rapidement sur les faits et on vous propose une large revue de presse : articles de presse, photos et vidéos de l’évènement.

Retour sur les faits

Plusieurs associations locales dont Alternatiba Besançon ont organisé un camp climat, du 20 au 23 août, sur la commune de Port-Lesney. Dimanche matin pour le dernier jour du camp et après 3 jours de préparation, une « Simulaction » a eu lieu. Le thème de l’action, autorisée par la mairie, était la pollution de la Loue. Dans ce cadre, les organisateurs ont demandé au collectif SOS Loue et Rivières Comtoises si quelques représentants pouvaient être présents afin d’expliquer les enjeux et préciser les causes et les conséquences de la pollution des rivières comtoises.. Nous avons répondu à leur appel.

Témoignage du maire de Port-Lesney

« On a besoin de gens comme eux, qui nous rappellent à l’ordre sur l’utilisation de notre rivière et de l’impact sur le climat. Je suis totalement d’accord sur le fait de protéger la nature et notre climat. »

Jean Thery, maire de Port-Lesney – extrait de l’article du Progrès ci-dessous

Le Progrès

Plus d’articles

Vidéo de France 3

France 3 Bourgogne Franche-Comté – Occupation du Pont de Port-Lesney par Alternatiba, ANV COP 21 et Extinction Rebellion

Plus d’articles

Photo du jour

Marc Goux du collectif SOS Loue et Rivières Comtoises explique les enjeux de la pollution des rivières devant une quarantaine d’activistes. Photo : Antoine Mermet

Photo de couverture : Antoine Mermet

1 commentaire sur “Action à Port-Lesney – Revue de presse”

  1. Il faut que des associations comme Alternatiba Besançon viennent à Port-Lesney pour que SOS LOUE-LRC s’intéresse et assez in extremis, à la basse Loue du moins à son tout début.
    Il aurait pourtant fallu regarder dans la rivière et SOS-Loue se serait aperçu qu’il n’y avait plus aucun poisson sauf peut-être et justement sous ce pont, quelques aprons.
    La Nature est impitoyable avec les affirmations et les propos de certains écologistes européeens (Plan Apron) qui juraient que ce poisson était en voie de disparition. C’est peut-être vrai, mais pour le moment c’est le seul survivant au désastre de la Loue.
    Comme l’Université n’a pas voulu dépasser la confluence Loue-Lison vers l’aval dans son étude récente, redondante et souvent aléatoire et farfelue.
    La présence de ces associations à Port-Lesney a du poser des problèmes au bureau de SOS-LOUE qui, et pour cause, ne connait absolument pas cette portion de la rivière et ses problèmes.
    Marc Goux , dépêché en urgence, aura pu convaincre cette foule très clairsemée mais qui mobilisa tous lmes média à sa croisade contre l’agriculture productiviste.
    Mais ce n’est pas le problème de la LOUE à Poer-Lesney et en aval.
    Encore une fois sans nier les multiples pollutions qui affectent la (les) rivière (s) intégralement franc-comtoise; en été les pollutions d’origine agricole sont vraiment très faibles.
    Le manque d’eau estival est un phénomène bien plus grave et pour parphraser Chirac, je dirais que notre réserve de vie s’assèche et que nous regardons ailleurs…
    Dans ce combat qui commence pour l’eau, il ne faut pas négliger un seul adversaire.n

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.