Le Dessoubre comblé ?!

En juillet, nous vous annoncions sur notre site (ici ==> https://www.soslrc.com/2020/07/20/bonne-nouvelle-pour-le-dessoubre/) des bonnes nouvelles pour le Dessoubre. Et bien, les travaux ont commencé ! Et difficile de les manquer si vous longer le Dessoubre ces jours-ci !

On vous explique

L’arasement du seuil de Fleurey nécessite des travaux complémentaires consistant à resserrer et rehausser le lit de la rivière pour lui permettre de retrouver son lit d’origine.

Les travaux annexes de remblaiement sont donc obligatoires sachant qu’ils seront complétés par des aménagements piscicoles.

Vidéo des travaux déjà bien avancés

Rappelons que ces opérations ont pour but de regagner des zones courantes pour retrouver de la diversité aquatique, offrir des zones de frayères pour les poissons, de limiter l’eutrophisation et de diminuer le réchauffement de l’eau.

Le Dessoubre comblé ?!

Ci-dessous, vous pouvez observer le plan de masse des travaux du seuil de Fleurey qui nous a été transmis par le SMIX du Dessoubre. Comme vous pouvez le constater, il n’est pas question de combler la rivière !

La photo ci-dessous montre le colmatage important du fond de la rivière lors de la destruction du seuil et le resserrement obligatoire du lit où la végétation de bordure va s’implanter.

État du fond de l’ancienne zone de remous du seuil de Fleurey : Colmatage complet par des algues

La continue écologique, c’est quoi ?

Exemple dans le Haut-Jura

Pour aller plus loin

2 commentaires sur “Le Dessoubre comblé ?!”

  1. Bonjour,
    magnifique projet! Ça fait plaisir
    Cependant il y a un risque que des néophytes invasives profitent des terrains mis à nu par les travaux et s’implantent en masse, étouffant ainsi la végétation indigène. Solidage, vergerette, buddléia et renouée du Japon seront ravis de prendre la place.
    Selon l’UICN les espèces invasives sont la deuxième cause de perte de la biodiversité au niveau mondial après les activités humaines!
    Si vous avez la possibilité de faire des contrôles réguliers après les travaux et d’arracher les éventuelles pousses ce serait bien.
    Meilleures salutations,
    Camille Heller

  2. Bonjour,
    Concernant le risque d’apparition des EEE (Espèces Exotiques Envahissante), le Syndicat va bien entendu rester vigilant.
    Nous allons déjà procéder à un réensemencement des berges que nous avons du déboiser ainsi que replanter des arbres en haut de berge. (le linéaire concerné reste très limité)
    Concernant les banquettes, outre le fait que les crues morphogènes remobiliseront les banquettes et changeront au fil des ans la morphologie du Dessoubre, il est attendu qu’une partie de ces banquettes soient fixées par la végétation qui y poussera. Par conséquent, le Syndicat sera vigilant sur le risque de colonisation par une EEE et prendra les mesures adéquates si besoin.
    En vous souhaitant une agréable journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.