Des nouvelles de la Brême

Après la pollution détectée le 17 septembre dernier, que devient la Brême ? On revient brièvement sur cet incident, en photos. Si vous n’avez pas tout suivi, un résumé des faits est disponible en bas de cet article.

En un mot ? Vous aussi, devenez sentinelle de votre rivière ! Rejoignez le collectif ! Contactez nous info@soslrc.com.

Les crues nettoieront-elles ce qu’il reste de la pollution ?

Voilà les photos transmises ce jour par une sentinelle qui veille sur la Brême : est-ce une crue qu’il faudra pour décoller le fond visqueux mais soit disant « sans danger » pour l’homme. Pour l’homme oui, et pour la micro-faune et la flore ? Encore une fois, une action réalisée par l’Homme sans se soucier visiblement des conséquences sur l’environnement.

Historique des faits

Le 17 septembre dernier, une sentinelle nous alertait d’une pollution en cours sur la Brême entre Ornans et Scey-Maizières. Nous avons alerté immédiatement les personnes sur place et l’OFB. Les médias ont ensuite largement couvert l’évènement et la venue de pompiers sur place. Voir notre article du 17 septembre ci-dessous.

Mise à jour du 22 SEPTEMBRE

Le 22 septembre, pour ceux qui nous suivent sur Facebook, voici les infos que nous avons partagées :

1️⃣ D’après les analyses, le produit incriminé ne serait pas toxique : il s’agit d’une sorte d’enduit liquide blanc sale, pas loin de 10 m3 tout de même, répartis entre le lit à sec et les berges. Pas toxique ? Pour qui, pour quoi ? La faune et la flore sont-elles prises en compte dans ce diagnostic de « non-toxicité » ou uniquement la santé humaine ?
2️⃣ Le patron de l’entreprise responsable se serait présenté spontanément à la gendarmerie suite aux révélations par la presse.
3️⃣ La ville d’Ornans a organisé le nettoyage du lit de la Brême et des berges dès jeudi dernier, en suivant les conseils d’un responsable de l’OFB.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.