Points noirs Dessoubre

Le Collectif SOS Doubs Dessoubre, désormais commun avec le Collectif SOS Loue et Rivières Comtoises, a réalisé un bilan de l’épuration dans la vallée du Dessoubre: visite des STEPs et d’une partie des réseaux puis recensement des points noirs. Vous trouverez en fin d’article l’intégralité de cette étude de 2015 commune par commune.

Cette étude a été réalisée sous l’impulsion de Bruno Haettel secondé par Patrice Malavaux notamment et de nombreux bénévoles, présents au quotidien dans la vallée. C’est cette forte mobilisation qui a permis ce remarquable travail. Ce travail a abouti à une restitution aux élus lors de la journée de Saint Hippolyte en juin 2015. Elle a aussi permis de sensibiliser élus et public sur différents points:

  • des stations d’épuration (STEPs) dites aux normes, bien souvent polluent: STEPs inadaptées ou mal conçues, entretien inadapté…
  • les réseaux d’épuration sont dans un triste état: mauvais raccordement, déversoirs d’orages non entretenus ou non fonctionnels conduisant à des catastrophes dès les 1ères pluies…
  • la pollution domestique est très importante. Elle est chronique par des eaux usées mal traitées et aigüe lors d’orages et de dysfonctionnements de STEPs. Tout comme la pollution agricole, elle doit faire l’objet de mesures prioritaires.

Ces pollutions domestiques, pour être traitées, obligent certes à une prise de conscience citoyenne sur certaines pratiques (produits phytosanitaires polluants, lingettes qui obstruent réseaux et pompes des STEPs…) mais pour l’essentiel il ne s’agit que de solutions techniques sur STEPs et réseaux associées par la suite à un travail de suivi sur le terrain. Donc c’est de volonté politique et de choix financiers politiques dont on a désormais besoin. Les effets peuvent être très vite palpables. Contrairement aux pollutions agricoles qui, pour être résolues, nécessitent certes des mesures pouvant voir le jour rapidement mais nécessitent aussi des modifications de pratique sur le fonds dans la façon de penser et de produire.

L’argent ne manque pas pour des investissements aux retombées bien incertaines. Alors qu’il s’agit là de sauver un patrimoine commun et de permettre des retombées économiques par le tourisme vert notamment la pêche qui représentait avant les pollutions une manne financière très importante.

Il y a urgence et depuis bientôt 7 ans, tout reste au mieux à l’état de promesses ou d’études globales sans mesures fortes et novatrices.


  • Depuis cette étude, les autorités ont prévu un vaste plan de diagnostic sur les réseaux et les STEPs dans cette vallée. Nous le souhaitons au plus vite et réclamons surtout les mesures correctrices. Cela réclame certes des moyens mais surtout une implication de terrain et non un simple travail en bureau d’études. Le retour d’expérience sur la Vallée de l’Albarine, suivi de près par le Collectif et désormais (enfin!!) par les autorités politiques et administratives le montre: le travail de terrain paie et permet une belle amélioration des milieux concernés.
  • Cette mobilisation a aussi permis de faire émerger l’étude en cours sur la rivière le Gland. Recensement des points noirs puis analyse fine des pollutions grâce à des prélèvements multiples selon un protocole scientifique. Cette étude financée par le collectif (Pensez à nous pour un don…) est en train de se concrétiser et doit être le point de départ à une nouvelle façon de faire: évaluer les zones exactes de rejet et ses conséquences sur le milieu puis agir localement et de façon précise en partenariat avec les collectivités.

Etat des lieux macroscopique (pollution visible) uniquement des parties explorables des réseaux et STEPs avant analyses biologiques et à l’exclusion des autres sources de pollution agricole par exemple. Cet état des lieux n’a malheureusement vocation qu’à s’aggraver avec les constats futurs.

Bonne lecture

Etude points noirs noirs épuration Dessoubre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.